Rendez-vous avec Bassens, Gainsbourg … et Higelin

C’est un festival dédié aux chansons de Georges Brassens…. mais pas que… on chante et joue  aussi celles de Serge Gainsbourg, de Jacques Higelin, et de Gaston Couté, lors de cinq concerts programmés les 8, 9, 10  novembre 2018, à  l’Espace Georges Brassens de Saint-Gély-du-Fesc 

Les concerts

Jeudi 8 novembre 20 H 30 :  Georges Brassens par : Le bon maître nous le pardonne

Le trio revisite très fidèlement,  le répertoire de Georges Brassens avec des sonorités jazz, swing, country, blues mettant en valeur la richesse musicale de l’œuvre. Ce faisant le trio propose  également, une  découverte, ou redécouverte, de titres parfois moins connus. Denis Ruelland, chanteur et guitariste, avec  René Jacquot  guitariste, et Olivier Ollin,  bassiste.

et  Jean Sangally Blues Band Jean Sangally, chanteur et guitariste d’origine camerounaise, connu comme l’un des meilleurs« bluesmen » français, revisite Brassens en blues. Sa musique, son amour de la langue française, sa diction remarquable, et sa voix rauque et chaleureuse procurent émotions et frissons, tout en flirtant avec la tendresse. Il reprend les chansons de Brassens et démontre, comme le rappelle la revue Chorus, que «….le jazz affleurait partout chez l’auteur de Saturne……Avec Eric Diochon, bassiste et Hervé Humbert percussions

Billetterie en ligne  Jean Sangally Blues Band

Vendredi 9 novembre 20 H  30 Jacques Higelin et Serge Gainsbourg par le Pierre et Willy  quartet

« Curieux mélange diront certains » écrit le Midi Libre le 21 avril. Mais Laurent Guernault rappelle à juste titre, qu’Izia, la fille de Jacques Higelin,  répète souvent qu’enfant, son père lui faisait écouter Brassens et Gainsbourg. Higelin lui-même, lorsqu’il a merveilleusement « enchanté Trenet » en 2005, déclarait qu’il aimait chanter Gainsbourg, ajoutant « parce que ça me plait ».Les trois monuments de la chanson française et de la poésie étaient véritablement faits pour se rencontrer !vraiment … Voilà qui peut se faire au festival Brassens de Saint-Gély. Pierre et Willy avaient  chanté Brassens, au festival de novembre 2015, et notamment un « Mourir pour des idées » d’anthologie, au lendemain de l’attentat du Bataclan,  repris pendant 17  intenses minutes d’émotion par la salle.

Ils jouent cette fois  en quartet, dans une nouvelle formule. Les deux guitaristes  et chanteurs d’origine toujours accompagnés par   Fabrice à la batterie s’adjoindront le talent de Vincent Pommereau au saxophone, clarinette et flute traversière.

Billetterie en ligne  Le quartet Pierre et Willy

 Samedi 10 novembre  11 H 15 Musiques de Brassens par le George’s band

Le duo Yves Richard, au  piano, et Florentin Braquart,  trompette, joue Brassens en version instrumentale pour mettre en valeur la beauté de la musique de Brassens. Un trompettiste prometteur de 24 ans, Florentin Braquart,  de plus Sétois, et un pianiste amateur de jazz, de Montpellier,  Yves Richard. Au programme :  La non demande en mariage, Cupidon s’en fout, Le vieux Léon et Comme une sœur, La cane de Jeanne, Le modeste, 95 fois sur cent, Les trompettes de la renommée, Au bois d’mon cœur….

entrée libre réservation  en ligne  Musiques de Brassens

Samedi 10 novembre  15 h 30  Brassens et Gaston Couté

Les notes de Brassens par Michel Sadanowsky 

Michel Sadanowsky, guitariste de renommée internationale, rend hommage, avec sa seule guitare, à l’univers musical de Georges Brassens à travers différentes mélodies dans des styles aussi différents que le jazz, la samba, le flamenco… : de la variation finale des « Copains d’abord » basée sur le prélude de la Première suite pour violoncelle de Jean-Sébastien Bach à la samba brésilienne de « Philistins » en passant par la rumba flamenca de « Concurrence déloyale », la valse vénézuélienne du « Vieux Léon » et la tarentelle du « Vent », c’est un bien beau voyage musical que nous offre la guitare de Michel Sadanowsky et ses superbes arrangements des mélodies du génial Sétois.

et Max Boyer chante Gaston Couté avec Michel Segarra au piano.

Gaston Couté, poète libertaire, disait ses textes dans les cabarets de Montmartre, début des années 1900.  Sans caricature misérabiliste, il  dressait des portraits sincères et authentiques des laissés pour  compte du monde paysan et ouvrier. En un raccourci  rapide, on peut le situer entre Villon et Brassens. Son  œuvre nous plonge dans un univers de révolte, d’ironie et de fantaisie dans une savoureuse écriture poétique de grand talent et ses textes restent d’une incroyable actualité. Sur des musiques personnelles Max Boyer donne vie à cette poésie qui annonce déjà, tant par les thèmes que par l’écriture littéraire, des grands poètes du XX° siècle : Brassens dans La casseuse de sabots, Brel dans Les absinthes, Ferré dans Jour de lessive, Gainsbourg dans Sur le pressoir

Billeterie en ligne Brassens et Gaston Couté

Ce concert est  organisé conjointement par « J’ai rendez-vous avec vous » et Hérault Culture

A la veille du 11 novembre, c’est une forme d’hommage aux  paysans et ouvriers peints par Gaston Couté et envoyés au massacre sur les champs de bataille.

Samedi 10 novembre  20 H 30 Brassens, la soirée finale

par Manuel Hernandez & Frédéric Rouquier

Brassens nous avait quittés depuis longtemps quand ces jeunes musiciens sont nés. Ils  puisent dans son formidable patrimoine pour livrer dans des versions rajeunies, mais proches de l’original, les chansons peu connues, moins connues, dont les posthumes : Le sceptique, L’Antéchrist, Les ricochets, La religieuse… Béotiens et Brassensophiles avertis ne ratez pas ces moments ou la nostalgie trouve sa raison d’être.

Manuel Hernandez, au chant et à la guitare, a été l’élève de Joël Favreau le guitariste légendaire qui accompagnait Brassens. Manuel est aussi un musicien de rock, au sein du duo « Manu & Vanessa ».Frédéric Rouquier, le contrebassiste est musicien au sein de divers groupes de jazz.

et par Recatando Brassens avec  Thierry Riou

Le trio Recatando revisite la chanson française avec d’autres rythmes sur des thèmes qui ont traversé le deuxième millénaire. Avec Recatando, Georges Brassens est leur invité d’honneur. Ils habillent ses musiques intemporelles de couleurs chaudes et nouvelles: la Bossa, le Fado ou le swing manouche.Originales et créatives, les mélodies de Georges Brassens se sentent ici chez elles sur ces différents rythmes de cultures différentes. Thierry Riou: chant et guitare ; Jean Philippe Cazenove: contrebasse ; Marc Roger: guitare

Recatando en portugais vient de recatar et signifie « chercher des poux » « titiller », « bousculer par jeu ». Recatando Brassens, est créée par Thierry Riou à Lisbonne, ville du Fado en 2013.Après s’être beaucoup produit au Portugal il reprend racine aujourd’hui dans le sud de la France avec de nouveaux musiciens.

Billeterie en ligne Recatando Brassens

Tarifs et réservations :

  • Concerts des soirs du 8,9 et 10 novembre à 20 h 30 : 16 €/ 12 € étudiants et adhérents/ 14 € en prévente jusqu’au 25  octobre/ 38 € pass les trois concerts
  • Concert samedi 10 novembre à 11 H 15 entrée gratuite billets à réserver
  • Concert du samedi 10 novembre à 15 H 30 : tarif 12 €/ 6 € tarif réduit

Billetterie en ligne:

Renseignements:

Le festival est organisé par l’association « J’ai rendez-vous avec vous » en partenariats avec la Communauté de Communes du Grand Pic-Saint-Loup,  la ville de Saint-Gély-du-Fesc,   Hérault Culture, le soutien de la Région Occitanie, l’aide de la Caisse d’Épargne du Languedoc Roussillon et de partenaires privés.

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

©2018 Thibault C. pour l'association J'ai Rendez-vous avec vous, association déclarée en préfecture de l'Hérault - Identifiant RNA N° W343015372, JO du 30 mars 2013

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?