L’éternel estivant

Michel Avallone et Contrebrassens 

9 novembre 2019 – 20 :30

Espace Georges Brassens- Saint-Gély-du-Fesc

 Informations pratiques

  • Date: Samedi 9  novembre 2019 20:30
  • Lieu: Espace Georges Brassens- Saint-Gély-du-Fesc
  • Tarif: 17 € ; prévente 15 € jusqu’au 24 octobre  2019 ; réduit 13 € étudiants, adhérents ; pass 3 concerts des 7,8 et 9 novembre 42 € ;  entrée libre pour moins de 12 ans.

Billetterie

  • En ligne: http://bit.ly/leternnelestivant
  • En ligne pass 3 concerts: http://bit.ly/2Pass3-2019
  • Vente à Saint-Gély-du-Fesc au Cellier du Pic (cave coopérative  2 av.du Pic Saint-Loup)
  • Par courrier accompagné du règlement à l’ordre de Association JRDVAV
    Adresse postale : JRDVAV 721 rue du bosquet 34980 Saint-Gély-du-Fesc

Contact:  contact@jairendezvousavecvous.fr  07 87 93 97 26

Le sétois Michel Avallone  s’empare avec talent, respect, et de sa voix singulière, des chansons de Brassens. Avec Dorine Duchez à l’accordéon et Claude Delrieu à la guitare,  il partage  avec nous ce plaisir des mots et des notes réinventés de cet univers poétique si personnel et pourtant si universel. Les rythmes, les couleurs, se promènent avec virtuosité ailleurs…dans d’autres chaleurs. Il émane de ce bouquet de notes multicolores un parfum subtil et épicé qui ravit les cœurs, les oreilles, et l’esprit d’un large public.

Contrebrassens avec  Pauline Dupuy apporte un regard neuf à Brassens.  Révélant la saveur musicale de ses mélodies et la profondeur de ses textes, elle nous promène dans des histoires choisies autour de la femme… Pauline Dupuy ne revisite pas Brassens, elle incarne l’aspect féminin de ses textes qu’elle interprète avec malice et sensibilité. La guitare de Michael Wookey, à l’univers fantasque et surprenant se marie avec merveille et justesse à la douceur et la sobriété de la contrebassiste.

Et mon tout est un spectacle plein de fraicheur, de talent…

https://michelavalon.wixsite.com/

https://www.elico-productions.fr/contrebrassens.html

 

Ils en parlent:

Pauline Dupuy

Brassens me fait du bien, j’aimerais qu’il vous en fasse aussi. Ce qu’il nous raconte est drôle, profond et engagé. Si on a aujourd’hui besoin de sens, on a aussi besoin de son humour et de ses valeurs.

Michel Puech écrit à propos de l’éternel estivant

« Quel est le plaisantin qui prétend que Georges Brassens nous a quittés ? Il est vrai qu’il ne nous présente plus de nouveautés mais le répertoire qu’il nous a laissé est déjà bien conséquent et a de quoi occuper une bonne partie de la scène « chansons à textes ». Les textes de Brassens, finement ciselés tant dans l’écriture que dans le rythme et la mélodie ont de quoi séduire par leur humour, leur puissance, leur humanisme, leur richesse et leur générosité.

Le sétois Michel Avallone – chant, guitare – s’empare avec talent et respect d’une part de l’oeuvre de son aîné concitoyen avec Dorine Duchez à l’accordéon et Claude Durieu à la guitare électrique et basse. Tous les trois partagent avec nous ce plaisir des mots et des notes réinventés de cet univers poétique si personnel et pourtant si universel.

Jacques Vassal

« Michel Avallone vous capte, d’abord par sa voix, grave, chaude et singulière. On s’y habitue, puis on l’aime. La confidence s’impose et la confiance s’installe. D’autant que le répertoire est de belle facture. Une vrai présence en public. »

Marie-Catherine Mardi, Télérama

….. à la contrebasse, Pauline Dupuy ose l’un des plus jolis répertoires : celui de Brassens. En exploitant toutes les sonorités, y compris cuivrées, de son instrument et en ralentissant le rythme de la plupart des chansons, elle redévoile la profondeur de textes magnifiques et met très en valeur toute leur humanité. La voix est douce, particulièrement mélodique, et en fait une très belle lecture. Brassens par une femme ? Georges en aurait fait une chanson.

Karine Prost, Rue du Théâtre

Un pari audacieux relevé haut la main par une artiste étonnante, qui nous offre un pur moment de bonheur (…) accomplit le tour de force de faire, tout à la fois, revivre Brassens et le faire oublier. Elle s’approprie ses textes avec humilité, les habille de sa voix, superbe.

Pauline Dupuy est Contrebrassens. Une femme, une contrebasse: Un ménage à deux qui révèle toute la saveur musicale des mélodies, la finesse des textes et nous fait redécouvrir Brassens. Promenade dans des histoires choisies autour de la femme… « Brassens par une femme ? Georges en aurait fait une chanson »

La folk de Michael Wookey vire tantôt New Orleans, tantôt pop, avec des relents de cirque ambulant. Sur scène ce véritable performer anglais en impose avec son univers fantasque.

 Informations pratiques

  • Date: Samedi 9  novembre 2019 20:30
  • Lieu: Espace Georges Brassens- Saint-Gély-du-Fesc
  • Tarif:17 € ; prévente 15 € jusqu’au 24 octobre  2019 ; réduit 13 € étudiants, adhérents ; pass 3 concerts des 7,8 et 9 novembre 42 € ;  entrée libre pour moins de 12 ans.

Billetterie

  • En ligne: http://bit.ly/leternnelestivant
  • En ligne pass 3 concerts: http://bit.ly/2Pass3-2019
  • Vente à Saint-Gély-du-Fesc au Cellier du Pic (cave coopérative  2 av.du Pic Saint-Loup)
  • Par courrier accompagné du règlement à l’ordre de Association JRDVAV
    Adresse postale : JRDVAV 721 rue du bosquet 34980 Saint-Gély-du-Fesc

Contact:  contact@jairendezvousavecvous.fr  07 87 93 97 26

Nos autres évènements à venir

Rendez-vous avec Brassens et Brel

« Georges a laissé des chansons très dépouillées, mais ses musiques sont d’une telle richesse qu’elles offrent aux musiciens un terrain de jeux extraordinaire. Chacun peut y apporter son propre éclairage, selon son inspiration et son talent» dit Joël Favreau qui clôturera, en invité d’honneur, le festival 2019. Cette citation résume au mieux la programmation de trois soirées Brassens, sans oublier la soirée, du vendredi 8 novembre, entièrement dédiée à Jacques Brel.

Vous reprendrez bien un peu de Brassens ?

Mardjane Chemirani propose ce titre de répertoire particulièrement pertinent pour la première soirée du festival 2019. Une vision féminine, à la fois espiègle et intimiste, de Brassens. Un timbre très personnel de voix, et une tessiture profonde couvrant l’ensemble de la gamme, sont portés par le jeu vif et fluide du pianiste René Brion.

Le « Trio sortilège », partage la scène et remet Brassens sous les projecteurs, loin de l’hommage académique mais toujours dans le respect. Dans son répertoire, «Braves gens», le trio retouche les chansons aux couleurs nord-américaines en jouant dans des sonorités traditionnelles de folk, de jazz avec des envolées de violon.

L’échappée Brel

Le festival Brassens s’échappe ce soir pour honorer un rendez-vous avec Jacques Brel. C’est l’aventure de Jacques avec les chansons de Brel, mais ce n’est pas l’histoire de Jacques Brel. En notes, mots, rires, parfois larmes, mais toujours avec espoir, Jonatan Saïssi et ses musiciens réussissent l’exploit de faire revivre le grand Jacques sans tomber dans l’imitation. « …on est loin, tant dans le chant que dans l’environnement musical, des pâles resucées qui vous font d’autant plus regretter la version originale. On vit, on revit Jacques Brel autrement » écrit Fred Hidalgo, qui donnera, même salle même soir à 18 H, une conférence « La fabuleuse histoire du grand Jacques aux Marquises ».

©[2019] Thibault C. pour l'association J'ai Rendez-vous avec vous, association déclarée en préfecture de l'Hérault - Identifiant RNA N° W343015372, JO du 30 mars 2013

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?